Une fois maltraité, Emmet surmonte son passé pour devenir un chien confiant et heureux

Transformation du chien Shelter

Les photos peuvent être en couleur, mais la transformation qu'ils capturent est aussi noire et blanche que le petit la fourrure de chien. Maintenant connu de ses amis Instagram comme Emmett London, ce mélange Miniature Pinscher-Chihuahua-Poodle n'avait pas de nom et pas de sourire quand Janni Nilsson l'a adopté il y a un peu plus d'un an.

"Il avait ce regard vide dans les yeux. Comme s'il n'était pas vraiment là », explique Janni, qui a documenté le retour d'Emmett à travers les médias sociaux. L'évolution de son compte Instagram a beaucoup en commun avec son sujet - un peu tremblant au début, mais les images deviennent plus claires quand Emmett arrête de trembler.

La paire s'est rencontrée en novembre 2015 après qu'une photo d'Emmett sur Facebook a attiré l'attention de Janni . Originaire de Suède, mais vivant maintenant au Mexique, Janni ne cherchait pas à adopter un chien, mais le poste demandait seulement un foyer d'accueil pour un ancien chien de rue qui avait du mal à s'adapter à la vie de refuge. Quand Janni a vu les grandes oreilles et les cheveux mohawks d'Emmett, elle n'a pas pu résister et a offert de le nourrir.

"Je n'ai jamais prévu d'adopter Emmett, mais je l'ai rencontré, et il était l'un des plus traumatisés, terrifiés et Elle se souvient d'elle.

À seulement un an et demi, le comportement d'Emmett suggérait qu'il avait beaucoup souffert sa courte vie. Il ne marchait pas autant qu'il rampait dans un perpétuel état de peur. Selon Janni, même le plus doux contact d'un humain enverrait Emmett dans une panique criarde.

"Il était clair que quelqu'un avait été très méchant avec lui. Je crois qu'il n'a pas été ignoré ou négligé, je pense qu'il a été sévèrement maltraité. »

Rencontrer Emmett a été un tournant pour Janni, qui ne savait pas auparavant si elle allait jamais la partager. la vie avec un chien à nouveau après Beily. Le meilleur ami de Janni depuis quatre ans, Beily avait été un cadeau d'anniversaire d'un ancien colocataire à Mexico. Lorsque le chien et l'homme se rencontraient, Beily n'était qu'un chiot et Janni, un jeune voyageur international.

Bien que les gens de son quartier avaient coutume de garder les chiens de grande race à l'extérieur, Janni ne voulait pas de ce genre de vie. Beily (qui a grandi à 60 livres). Quand le temps est venu pour Janni de quitter le Mexique, la route de la paire a trébuché à travers les États-Unis à Washington DC avant de voler en Suède.

"Elle a vécu avec moi encore deux ans là-bas", explique Janni. Elle resta si longtemps dans son pays natal, mais elle se sentit obligée de voir à quel point son chien était heureux.

Elle retarda son propre bonheur pour Beily, mais finalement Janni ne put retarder son retour au Mexique. Elle a fait le choix déchirant de quitter Beily dans l'endroit qu'elle aime, avec un humain qui pourrait lui offrir une vie incroyable.

En raison de son expérience avec Beily, Janni ne cherchait pas une relation de chien à long terme quand elle a offert pour encourager Emmett, mais un an après s'être choqué avec la décision d'adopter, elle est très heureuse de s'engager.

"Comme il s'est avéré, Emmett était l'addition parfaite à ma vie, et un ajustement parfait à mon style de vie, »Dit-elle.

Ça ne s'est pas passé du jour au lendemain, mais le chien de la rue de 9 livres s'est épanoui aux soins de Janni, et elle dit qu'elle peut maintenant voir de la profondeur derrière ses beaux yeux. de semaines se cachant sous mon lit. S'il est jamais sorti, il a couru en arrière dès que quelqu'un a déménagé », se souvient-elle. "Avec le temps cependant, il est devenu un chien incroyablement affectueux, très athlétique, et surtout, drôle."

Une fois timide Emmett va maintenant approcher les visiteurs humains pour l'affection. Il est également très confiant avec les autres chiens, en grande partie grâce au chien de colocataire de Janni, Hugo le Pug, qui a emménagé deux mois après Emmett. Janni est ravie de voir Emmett se faire des amis et se considère privilégiée d'être sa personne.

"Je ne peux pas expliquer à quel point cela a été incroyable de le voir devenir le chien qu'il est maintenant. Si un chien comme Emmett peut se remettre d'un passé difficile, n'importe quel chien le peut », dit-elle.